• Christophe Nevado

L'Accessibilité: Comment je conçois mon atelier de danse adapté? (2/3)

Déjà, comment concevoir un atelier dans un milieu protégé?


"Milieu protégé" signifie un environnement qui s'adapte en fonction de la problématique de la personne. Je sais, c'est assez incroyable mais réalisable! Le milieu protégé comprend des institutions sociales et medico-sociales (type ESAT, IME, ITEP) et des associations qui accueillent des personnes en situation de handicap (GALIGEN, l'Unapei 34, le Groupe SOS).


Le milieu protégé se différencie du milieu ordinaire qui est appelé aussi le "normal". Le travail du milieu protégé est de sensibiliser le milieu ordinaire par rapports à ses normes qui sont problématiques (et des fois qui sont révélateurs de problèmes de la société). Son travail est aussi de donner les moyens aux différentes personnes d'acquérir leur place quelque soit leur autonomie; d'où le mot "Accompagner". Ce travail ne se fait pas seul (sinon qu'est-ce que je ferais ici?), il se réalise en plusieurs équipes (pluridisciplinaire, éducative, pédagogique). Chaque professionnel avec son approche.


Moi, je me situe dans le développement de compétences socio-professionnelles des personnes accompagnées (qu'elles aient une déficience sensoriel, moteur, psychique, mental, qu'elles soient polyhandicapés, en souffrance physique ou psychique ou encore en difficulté familiale et sociale) par rapport à mon support (la danse de caractère, des bal trad/folk). Il existe aussi le diplôme handidanse. La démarche s'en rapproche.


Donc mon projet d'atelier de danse adapté sera viable avant tout avec une structure social et/ou médico-social et des festivals, bal qui acceptent de prendre parti. J'utilise mon atelier pour faire le lien entre le milieu protégé et le milieu ordinaire.


Prenons l'exemple de l'ESAT "La Bulle Bleue". Cette entreprise du milieu protégé produit des créations artistiques. Elle est axé sur le théâtre. Les principaux acteurs sont les personnes accompagnées. J'ai eu écho de spectateur agréablement surpris par la mise en scène. Le temps de la pièce, vous n'avez plus la représentation du handicap. Vous constatez la théâtralité.


Dans mon atelier, je m'inspire de la pratique militaire de la danse de caractère (sans militer pour l'armée). C'est-à-dire avec un travail de coordination gestuelle, de l'écoute (de soi et des autres), du relationnel (danseurs, musiciens, musique). Je guide l'apprenant dans la réflexion des démarches appropriées: comment j'invite? comment être dans la danse avec ma/mon partenaire? Comment je clôture la danse? Avec des exercices pour simuler le milieu ordinaire. Je reconnais, c'est protocolaire. J'adapte la codification de l'armée pour rendre accessible la danse (c'est une manière de modifier l'environnement en fonction de chacun). C'est en partie de la TCC ( Thérapie Comportementale et Cognitive ). Je fais de la danse-thérapie avec un angle culturel. Le but étant que, le temps de la danse voir du bal, vous n'ayez plus l'image du handicap mais que vous rencontriez un danseur.


Et attention, je ne suis pas psychologue! Il expliquera le pourquoi du comment avec une analyse approfondie. En plus d'être un Maître de Danse, je suis un Éducateur Technique Spécialisé. Je travail à l'acquisition de l'autonomie de la personne dans un environnement donné, qui est ici celui de la danse.


Alors pour l'accessibilité, il y a du boulot!

Posts récents

Voir tout

© 2019 par Christophe Nevado. Créé avec Wix.com

  • ICONE MAIL
  • b-facebook
  • Instagram - Black Circle
  • YouTube - Black Circle